Je suis une Bridgette ! 

Cet article s’éloigne un peu du format que j’ai développé jusqu’alors sur le Blog mais vu que je pense qu’il faut toujours se réinventer,  je teste de nouvelles choses avec un billet plus orienté réflexion.

Je suis très loin d’être une as de la photo mais cela ne m’empêche pas de réfléchir à ma pratique,  bien au contraire !  Et j’en suis venue à la conclusion que j’étais une Bridgette.

Donc non, rien à voir avec Bridget Jones, « Bridgette » est un mot-valise de mon invention, condensé de « bridge » et de « nenette ». Car oui, vous l’aurez certainement remarqué,  mes photos sont prises avec un petit bridge Panasonic  (le FZ48). Si la bestiole m’accompagne depuis quelques années déjà,  sa fiche technique le place bien en deçà des reflexs tant convoités. Objectif unique,  amplitude d’ouverture et de vitesse timides, RAW pas pris en charge #teamjpeg .

Mais ça c’était la fiche technique.  Au final,  mon petit Pana, bah j’en suis très contente ! L’image est belle,  il prend bien la lumière et son gros zoom est un atout de taille (hihi^^).

Même si je compte passer le cap du reflex  (d’occasion ) dès que mon compte en banque sera d’accord,  je ne ressens pas tant que ça les limites de mon appareil.  Ou plutôt,  je considère ses limites comme une opportunité de booster mon imagination, de trouver des parades et rester créative.

Et puis bon… J’ai toujours été meilleure en poésie qu’en mathématiques.

Pour moi,  la photo ce n’est pas obtenir un cliché parfait. Je sais très bien que ce cliché n’existera jamais car ce n’est pas du tout mon idéal et que la perfection est subjective et n’existe donc pas. Je fais de la photo, avant tout pour rendre immortels des moments, des émotions et honorer comme il se doit la Nature si éphémère qui me fascine. Le « mood » d’une photo sera toujours plus important pour moi que ses exifs.

Donc voilà,  le terme de « Bridgette » me permet de me positionner fièrement en tant que grande adepte de cet appareil qui a le c*l entre deux chaises. Et puis de toute façon, comme le disent de nombreux photographes…

L’appareil ne fait pas le photographe.

Franz qui fait son autoportrait
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :